Dernières lectures : de la BD et des vampires

Je n’ai pas beaucoup lu au moins de janvier. Avec la fatigue de l’hiver, dur de ne pas s’endormir au bout de quelques pages (enfin du coup j’ai regardé plein de séries) ! Mais j’ai quand même réussi à engloutir le dernier roman de Anne Rice et à redécouvrir les aventures des Culottées dont ont m’a offert le premier tome à Noël.

Les Culottées de Pénélope Bagieu

les culottées pénélope bagueJ’avais adoré suivre ces histoires sur le blog des Culotées et je les ai redécouvertes sur papier avec tout autant de plaisir. Le livre est vraiment joli, avec des illustrations en double page après chaque histoire. La couverture est superbe, avec des détails en embossage brillants (et une sirène sur la quatrième de couverture <3). J’ai toujours aimé le trait de Pénélope Bagieu qui se prête très bien à ces histoires de femmes extraordinaires (Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent comme le dit si bien le sous-titre). On devrait mettre ce genre d’histoires entre les mains de toutes les jeunes filles pour leur donner l’envie d’être ce qu’elles ont vraiment envie d’être. J’attends de lire le tome 2 avec impatience !

Lestat and the Realms of Atlantis de Anne Rice

anne rice lestat and the realms of atlantisAnne Rice et moi, c’est une grande histoire. Quand j’avais 12 ans, j’avais eu l’affiche d’Entretien avec un vampire dans un magazine et elle me fascinait. Mais bon vis ma vie d’ado avant internet, impossible de me procurer le film qui n’était plus au ciné. Quelques mois plus tard, une copine me dit qu’il est passé la veille à la télé. Mais comme mon accès à la télé était très limité, je l’avais raté et j’étais dégoutée. En rentrant à la maison le soir, je découvre que mon frère l’avait enregistré (merci la VHS, merci frangin). Mon obsession des derniers mois n’a pas été déçue : j’ai adoré et j’ai tellement souvent regardé le film que l’enregistrement a fini par s’abimer. Je n’ai découvert que le film était tiré d’un roman (et qu’il y en avait toute une série !) que bien des années plus tard, au moment, je crois, où La Reine des Damnés est sorti au cinéma.

Tout ça pour dire que j’ai lu les Chroniques des Vampires entre 16 et 20 ans. Lu et relu. Et puis pendant 10 ans, Anne Rice a arrêté d’écrire des histoires de vampire. Quand Prince Lestat est sorti en 2014 j’étais à la fois excitée et pleine d’appréhension. À 30 ans, on n’a pas la même exigence qu’à 16, et en plus le dernier volume des ChroniquesBlood Canticle, m’avait un peu déçue. Être déçue de ses héros de jeunesse, c’est dur. Au final, j’ai adoré Prince Lestat, j’étais donc bien contente de voir le deuxième tome, Lestat and the Realms of Atlantis sortir (oui, j’arrive enfin au but de cette loooongue introduction). Malgré tout, j’avais encore un peu l’appréhension d’être déçue en commençant le deuxième tome mais après quelques pages j’étais plongée dans l’histoire et captivée par les mots de Anne Rice.

J’adore les histoires de vampires (genre on le savait pas), mais c’est un personnage très difficile à développer, et on peut rapidement tomber dans la facilité et pondre des histoires franchement nulles (Stephenie Meyer si tu m’entends…). Mais Anne Rice comme d’habitude s’en sort très bien. On retrouve Lestat dans son château en Auvergne (le petit moment cocorico), et tous les personnages des volumes précédents que j’ai pu aimé. Louis, Armand, Marius… (et même un peu de Bianca <3). Ce nouveau tome fait un peu écho à la Reine des Damnés puisqu’il aborde lui aussi les origines des vampires et introduit de nouvelles créatures surnaturelles qui, j’espère, seront présentes dans la suite s’il y en a une. Dur d’en dire plus sans révéler l’intrigue, mais à lire si vous aimez Anne Rice (et avez lu les Chroniques des Vampires bien entendu).

Et vous, vous avez lu quoi récemment ? Je viens tout juste de m’inscrire sur Goodreads, si vous voulez me suivre, suivez ce lien pour trouver mon profil, ou cliquez sur le widget dans la colonne de gauche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *